L’implication, la motivation et l’engagement en entreprise : Quelle différence ?
Par Houda Kaghat


Les notions d’engagement et d’implication créent beaucoup de confusion dans l’esprit des individus vu qu’elles concernent toutes les deux le lien entre le collaborateur, son emploi et son entreprise. 
Pourtant, certaines nuances les différencient.

En effet, cette confusion existe en français. C’est pourquoi, les Français ont longtemps utilisé le terme d’« implication » pour décrire aussi bien l’implication que l’engagement. Toutefois, en anglais, le problème ne se pose pas vu que dans cette langue, le job involvement désigne la relation individu-emploi alors que le work commitment renvoie vers la relation individu-organisation.

La distinction entre les deux notions a cependant été initiée à partir de 1996. En effet, depuis ce temps, le terme français d’«engagement» est employé pour qualifier la relation individu-emploi à la différence de l’«implication» définissant elle, la relation individu-entreprise.

Ainsi, l’engagement traduit le fait que des personnes s’investissent et se reconnaissent dans leur travail. Il influe sur la décision de quitter ou de rester dans son entreprise, mais ne suffit pas pour qualifier le lien du salarié avec son entreprise dans la relation globale d’attachement.

L'engagement des salariés fait aussi référence à un état d'esprit positif lié au travail qui se caractérise par la vigueur, le dévouement, l'absorption (Bakker & Al).

En effet, selon ces auteurs, la vigueur représente un niveau élevé d'énergie et de résilience mentale pour faire face aux difficultés. Le dévouement quant à lui, représente une forte implication dans son travail tandis que l'absorption renvoie à un niveau élevé de concentration dans son travail et un plaisir ressenti dans l'exercice de ce travail.


Qu'en est-il du lien entre l’implication, la motivation et la satisfaction ?

Si ces trois concepts sont voisins, ils s’avèrent bien distincts à l’analyse : la motivation est une force ; la satisfaction est un état psychologique résultant de la comparaison entre des attentes et une réalité perçue ; l’implication renvoie à une relation (Thévenet 2002).

La satisfaction est ainsi définie comme un sentiment de bien-être.
C’est le « plaisir qui résulte de l’accomplissement de ce qu’on attend, désire ou simplement d’une chose souhaitable » (Le Robert).

De ce fait, l'implication accroît ou diminue les chances de ressentir de la satisfaction. C'est d'ailleurs un de ses effets non négligeables pour l'organisation. 

En revanche, la motivation au travail est l’ensemble des aspirations qu’un travailleur attache à son emploi et qu’il attend de voir s’y réaliser, en fonction du travail accompli et de la reconnaissance de ce travail par l’entreprise.

La motivation renvoie donc à une attitude qui marque la volonté de déployer des efforts pour faire du bon travail. Ce comportement motivé est alors animé par une force qui stimule l’homme au travail et qui se traduit par une dépense d’énergie ou d’effort orientés vers la réalisation des objectifs et de la charge de travail.

Cette énergie peut être intérieure et dépendre de caractéristiques personnelles ou extérieure et dépendre de l’environnement de travail, comme la nature de l’emploi, le style de management, etc.

Alors, êtes-vous finalement impliqué, motivé ou engagé au sein de votre entreprise ?


L’implication, la motivation et l’engagement en entreprise : Quelle différence ?
Houda KAGHAT 7 août, 2020
Partager ce poste
Étiquettes
Archiver
Les bonnes pratiques pour dénicher un job pour jeunes diplômés en période COVID
Par Chaimaa El Gana