5 conseils pour bien préparer votre discours avant un entretien d'embauche

L'entretien d'embauche est une étape cruciale du processus de recrutement.    Il s’agit en effet d’une épreuve qui peut être stressante et décisive. C’est pourquoi, une phase de préparation est indispensable pour faire bonne impression et se démarquer des autres candidats. 

Cette phase de préparation vous aidera également à renforcer votre confiance et rendra votre discours plus fluide. L’enjeu est de donner envie au recruteur   de vous connaître en quelques minutes seulement. 

Au-delà de la forme, il faut se focaliser sur le fond aussi pour être crédible. Cela suppose de préparer en amont votre discours afin d’apprendre comment parler de vous, de votre parcours et de votre projet professionnel tout en les liant au poste ciblé. Pour cela, voici quelques recommandations :

1- Renseignez-vous sur l’entreprise :

Lors de votre phase de préparation, il faut absolument vous renseigner sur l’entreprise qui vous reçoit. N’hésitez donc pas à recueillir le maximum d’informations sur cette entreprise : Son histoire, son secteur d’activité, son effectif, sa culture, les produits qu’elle commercialise, sa stratégie et sa vision sur le court, moyen et le long terme, etc.
Pour ce faire, vous pouvez recourir soit au site internet de l’entreprise sinon aux réseaux sociaux. Pour compléter vos informations, vous pouvez même consulter votre entourage ou prendre contact avec des personnes ayant déjà travaillé au sein de la société que vous souhaitez rejoindre. L’idée est de réussir à montrer au recruteur votre motivation pour rejoindre cette entreprise tout en mettant en avant votre intérêt pour le poste que vous ciblez.

2- Cernez les exigences du poste convoité :

Avant de vous présenter à l’entretien, il est très important de lire attentivement l’annonce relative au poste que vous ciblez afin de noter et bien retenir tous les points liés au profil recherché. Le but étant de faire correspondre vos points forts aux exigences du poste et aux attentes du recruteur. 
Pour y parvenir, vous pouvez présenter cinq à six compétences principales que vous avez pu développer tout au long de votre parcours et surtout celles qui sont en rapport avec le poste qui vous intéresse. 


3- Anticiper les questions à venir lors de l’entretien :

Parmi les clés du succès d’un entretien d’embauche, on trouve la préparation des réponses aux questions susceptibles d’être posées lors de l’entrevue. En effet, cette démarche permet de préparer en amont un argumentaire bien réfléchi pour chaque question en vue de prévenir au maximum les questions déstabilisantes. L’idée est de tenir un discours clair, fluide et bien structuré. 
Pour ce faire, il faut prendre le temps de réfléchir à vos motivations personnelles et professionnelles ainsi que vos principaux atouts surtout ceux qui serviront les intérêts de l’entreprise et du poste en vue de les mettre en avant le jour de l’entretien.

Concrètement parlant, il faut veiller à faire plusieurs simulations avant le jour de votre entretien pour bien rôder votre discours mais aussi pour bien organiser vos propos. Vous pouvez dans ce cas vous mettre en situation notamment à l’aide d’un proche ou d’un ami et répéter votre discours en amont de l’entretien pour bien le maîtriser.

Attention cependant à ne pas tomber dans le piège de la récitation. L’idée n’est pas de réciter des propos que vous aurez appris par cœur mais plutôt de les préparer de telle sorte à ce qu’ils soient convaincants et bien argumentés. 

4- Préparez en amont votre pitch :

La présentation (ou le pitch) c’est l’introduction d’un entretien. C’est la réponse à la question : « Présentez-vous » ou « Parlez-moi un peu de vous ». Cette phase est décisive car elle vous permet de vous dévoiler et par conséquent de donner une première impression au recruteur. D’où l’intérêt de bien préparer votre discours en amont et de le répéter auprès de votre entourage pour s’assurer qu’il est suffisamment clair et cohérent mais aussi pour corriger certains défauts et prendre confiance en vous.

Durant cette étape, il faut donc se présenter de façon générale et synthétique en citant qui vous êtes ainsi que les grandes lignes de votre parcours professionnel. L’idée n’est pas de réciter à nouveau votre CV mais plutôt de citer les étapes les plus importantes de votre parcours avec des termes simples et précis, tout en misant sur l’authenticité et en modifiant régulièrement le ton et l’intonation de votre voix pour éviter que votre discours soit monotone ou que votre débit soit rapide. N’hésitez pas aussi à mettre en avant votre intérêt pour le poste à pourvoir et pour la structure.

En plus de cette question, vous pouvez anticiper aussi les réponses que vous donnerez aux autres questions classiques du recruteur, telles que : « Pourquoi avez-vous quitté votre précédent poste ? » ; « Quels sont vos points forts ? » ; « Que savez-vous de notre entreprise? » ; « Que pensez-vous apporter à l’entreprise ? » ; « Pourquoi vous et pas un autre ? », etc.

5- Avez-vous des questions ?

Souvent cette question est posée à la fin de l’entretien par le recruteur pour savoir si vous souhaitez avoir des compléments d’informations. Veillez donc à préparer vos questions en amont de l’entretien pour avoir une idée claire sur le poste et l’entreprise de façon générale ainsi que les éléments que vous n’avez pas eu forcément l’occasion d’aborder lors de votre échange avec le recruteur.

Ci-après quelques questions que vous pouvez poser : « Comment va se dérouler la suite du process ? » ; « Comment le poste pourrait évoluer ? », « Quelle sera l’étendue de mes responsabilités ? »… Maintenant que vous avez toutes les clés en main, n’hésitez pas à vous entraîner et n’oubliez surtout pas de garder le sourire et de rester authentique. 
A vous de jouer, bon courage !


5 conseils pour bien préparer votre discours avant un entretien d'embauche
Houda KAGHAT 19 juin, 2020
Partager ce poste
Étiquettes
Archiver
Les 7 Questions originales qu’un CEO pose à ses candidats